Un pont entre l’Occident et l’Empire du Milieu

”On est voisin si l’on se comprend bien, même si l’on est séparé par une longue distance”
LIU Dawei, Président de l’Association des Artistes de Chine

 

Une mission qui s’inscrit dans une dynamique historique

L’histoire de la Suisse a démontré sa capacité d’ouverture et nombreux sont les événements qui ont marqué ses relations avec la République Populaire de Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays en 1950. Le capital sympathie qui en est résulté, n’est pas étranger au fait que la Fondation Alpes Encre de Chine est le premier partenaire privé à développer depuis 2012 un projet culturel avec l’Association des Artistes de Chine.

Dans le prolongement de cette initiative, en mai 2015, la Fondation a signé une Convention avec le Palace Museum de la Cité Interdite de Beijing. Cette convention vise, d’une part, à développer les échanges entre experts de la préservation du patrimoine et, d’autre part, de mieux faire connaître ces richesses par des expositions communes.

Toutes ces collaborations, auxquelles on pourrait ajouter celle établie avec l’Académie centrale des Beaux Arts de Beijing, s’inscrivent dans la dynamique historique des relations entre la Chine et la Suisse pour développer de nouvelles opportunités pour les entreprises et institutions des deux pays.

 

Pratiquer les échanges culturels pour mieux se comprendre

La culture de chaque civilisation reflète ses valeurs fondamentales. Il en résulte que de la capacité de chacun à vivre dans un monde multiculturel va dépendre son avenir personnel et celui de notre planète.

En faisant le choix de puiser notamment aux sources de la culture millénaire chinoise, la Fondation Alpes Encre de Chine a démontré sa volonté de se référer aux fondamentaux de notre civilisation pour « mieux se connaître pour mieux se comprendre ».

Cette compréhension mutuelle constitue pour les entreprises et institutions le préalable à tout autre type d’échanges et l’art, le moyen le plus intuitif et le plus efficace pour y parvenir.

 

Une dimension géoculturelle

La démarche de la Fondation met en évidence l’impact de la richesse culturelle de la Chine sur la Société et contribue a en donner la pleine mesure, eu égard aux messages qui en présentent souvent une image partielle.

Ce contexte fait apparaître, de manière globale, la nécessité d’un meilleur équilibre des appréciations et tout l’intérêt d’élargir les échanges, pour leur donner une réelle dimension humaine et géoculturelle. De plus, cette approche offre aux entreprises et institutions partenaires de nouvelles perspectives d’échanges avec des cultures différentes.